Les différents types de haies pour faire une clôture naturelle

Conseils de Jardin

1

Au bord des routes, le long des chemins des promenades du dimanche, on rencontre de nombreux types de haies plus ou moins esthétiques, grands ou petits. Les thuyas ne sont pas les seuls que vous pouvez désirer ; il existe en effet plusieurs sortes d’arbustes tout à fait adaptés aux différents environnements que l’on rencontre. Mais avant même de se lancer dans la plantation de quelques troènes ou thuyas, il s’agit de réfléchir avant tout aux motivations de l’édification de la haie. Découvrons ensemble ici les possibilités qui s’offrent à nous.

    1. Une haie pour délimiter une maison ou un pavillon
    2. Pour se cacher des regards
    3. Un type libre : La haie champêtre
    4. La haie brise-vent en clôture naturelle
    5. La haie basse
    6. Les haies de ville ou urbaines
    7. Avec baies décoratives
    8. Les haies au caractère odorant
    9. Autres choix pour la haie

Haie de délimitation de pavillon

Originellement en Grande Bretagne et en Normandie, on retrouvait déjà des haies au Moyen-Âge pour délimiter les parcelles de terrain. Quoi de plus logique de voir en elles une occasion de délimiter également les maisons et les pavillons . L’avantage de ce type de haie se trouve dans sa faible largeur et bien entendu dans son esthétique pour toute sorte de jardin.

Si l’on retrouve souvent des haies ainsi constituées d’une seule espèce d’arbuste, il est tout à fait possible de créer une nouvelle harmonie en travaillant sur deux au lieu d’une : L’idée est ici de briser la monotonie des couleurs à chaque saison. Pourquoi pas avec des arbres fruitiers comme les noisetiers ? A vous de voir avec nos professionnels paysagistes. Buis, charme cognassier du Japon sont entre autres des espèces utilisées pour l’occasion.

Haie en clôture pour se cacher des regards

Il faut bien dire que s’abriter des regards est une raison souvent légitime d’installer une haie. Ici toute espèce d’arbuste est possible, y compris un lierre sur le grillage. Un feuillage persistant peut toutefois s’avérer utile en toute saison. Petit hic lorsque tout est fermé : Il arrive que l’on perde également des points de vue intéressant sur l’environnement de la propriété. Un aspect à étudier donc lors de la mise en plan des haies en question.

Demandez conseil à nos paysagistes experts !

L’érable champêtre, le charme ou encore les cyprès seraient tout à fait de ton pour vous abriter des regards.

Une haie champêtre pour être différent

Laisser vivre ses arbustes, c’est potentiellement créer une libre haie champêtre ! Ce qui doit vous guider dans ce cas est le mélange des couleurs en ayant notamment une bonne réflexion sur celles que l’on peut observer en automne. Pour travailler la robustesse de l’ensemble, on pourra avec intérêt regarder les espèces indigènes ou régionales. Le tout est que l’entretien soit le plus simple possible, démuni même.

Pensez à faire une plantation de vos arbres en quinconce sur deux rangs à base de forsythia ou même de cornouillers. Le saule est également envisageable.

Une haie brise-vent, la clôture naturelle ?

A la différence d’un mur, une haie naturelle s’adapte parfaitement pour lutter contre les vents dominants, plus forts. L’intérêt ici est de constituer un filtre modéré qui atténue ce vent. C’est un grand classique des pays de bocage que d’utiliser la haie comme clôture naturelle.

D’un point de vue écologique, à la différence d’un mur également, vous favorisez par ce type de plantation le déplacement d’insectes comme les abeilles. Le choix esthétique est large et on songe par exemple  mettre en place des haies de bambous en raison de leur qualité de flexibilité. Mais l’érable, le laurier-cerise ou l’aulne sont tout à fait adaptés.

Un type de haie basse pour les plantations

C’est un grand classique des jardins à la française, la haie et même les haies basses ont l’avantage de pouvoir encadrer des plantations. On les retrouve à Versailles mais aussi dans des châteaux prestigieux en Allemagne (Nymphenburg), en Autriche (Schönbrunn). Mais c’est aujourd’hui bien repris par celles et ceux qui apprécient le jardinage biologique. Bref, les haies basses se perpétuent le plus souvent en raison de leur aspect tranchant en comparaison du désordre des cultures.

Songez à l’exploitation de vos haies basses avec le cognassier du Japon déjà évoqué plus haut ou encore le genévrier, voire la lavande.

La haie de ville ou urbaine

Pollution ou poussière motivent ce type de haie très souvent. A Lille par exemple, le bruit peut être combattu par une haie érigée comme palissade. Les particules de pots d’échappement, la poussière, les bactéries mêmes sont ainsi retenues le plus souvent. Le tout est d’avoir une haie bien touffue et large dans ce cas.

Protégez-vous un peu plus de la pollution urbaine !

Elle protègera assez bien une terrasse si une espèce à feuillage persistant est choisie pour toutes les saisons de l’année. En la matière, les meilleures espèces d’arbustes sont l’érable, l’aucuba, l’amélanchier ou encore le buis.

Haies à baies décoratives

Il ne s’agit pas ici de manger les fruits décoratifs des aulnes ou des arbousiers, encore moins ceux du houx. Surtout pas ! Il s’agit en fait de profiter d’une éclosion de couleurs au printemps et en été au risque d’avoir u automne moins éclairé (Songez dans ce cas aux photinias pour les couleurs automnales, pas pour les baies décoratives).

La haie libre est probablement ce que vous devez envisager pour vos arbustes à baies décoratives. Demandez l’avis de nos experts en plantation.

Haies odorantes

Alors c’est plutôt original, mais songez aux parfums que vous pouvez avoir dans votre jardin. Avec la haie, ce n’est pas qu’une question de vue, c’est aussi parfois olfactif. L’abélia, le chimonanthus ou l’aubépine émettent des odeurs.

Les odeurs de résine peuvent être appréciables. en particulier l’été lorsqu’il fait chaud. Au bord de votre piscine ? Les huiles essentielles sont également reconnues pour leur vertu apaisante. Et pour que votre haie soit plus odorante encore, mettez-là devant un muret pour qu’elle emmagasine le rayonnement solaire propice à l’émission des parfums.

Autres choix motivant la création de votre haie

Une haie peut vous inspirer autrement encore, par exemple en ayant comme idée de posséder un alignement coloré pour l’automne, voire des feuillages dorés, argentés ou de différentes couleurs panachées (buis, lierre ou encore houx). Le pourpre, le bleu sont également envisageables avec des espèces comme l’érable, le noisetier, le hêtre pourpre.

De même, vous souhaite peut^-être jouer dans le monochrome ou en fonction de la nature de votre terrains (argile, calcaire, etc.). Peut-être même enfin souhaitez-vous simplement une haie temporaire avec pour base une plantation monospécifique. Cette dernière, saisonnière par exemple avec les plantes herbacées qui disparaissent en automne, sont du plus bel effet pour nombre de jardins. De même, certains insectes vous manquent ? C’est peut-être l’occasion de vous tourner vers certaines espèces comme les arbres à papillon par exemple. Contactez-nous pour en savoir plus !

Inscrivez-vous pour bénéficier de nos offres bien-être